Wednesday, February 24, 2010

Epilogue / Sequel

I left Sydney in July 2007 but this blog continues to live a life of its own in cyberspace and there's been a interesting sequel recently. Please read, it's a fun story: several weeks ago I received an email from Australian artist Andrew Mangelsdorf asking me for permission to use a magpie photo which I'd published on my blog here as the base design for a mixed media artwork he was planning to do. I agreed and yesterday Andrew wrote back sending me a photo of the final artwork. Here's an excerpt of Andrew's message to me:
Hi Nathalie, I have finally finished the artwork featuring your great Magpie. Its dimensions are 102 x 102 cm and it's titled 'Urban wrapper' which is a play on words really: I mixed two great Australian icons together with the use of the great Chiko Roll fast food wrapper that you may remember from your time in Australia and of course the Australian Magpie. Every now and then you see a chiko wrapper blowing around the streets and beaches, sometimes you'll catch the two together - the maggie standing amongst a background of iconic TXT and wrappers, the constrasting effect is very cool and seems so Australian. Just so you know what you're looking at here's a description of the materials - it's very hard to tell from a jpeg image. The main body of the Magpie is laminated carbon fiber with a teak eye. The wing section and beak are enamel painted perspex. The bold text areas are perspex and the hundreds of chiko wrappers are mounted onto plywood and glazed with epoxy resin - it's like glass. The shadow is painted pegboard or shadow board. The whole thing probably weighs as much as 10 kilograms. I hope you like it as much as I do. Cheers, Andrew.

The link to Andrew's website is here : Andrew Mangelsdorf . He says he hasn't posted any of his recent 'Pop composite' work yet but will do so once the upcoming exhibition is in full swing. So - what do you think of my magpie's transformation ? Isn't it fun ? While this post has nothing to do with Avignon, it is relevant to blogging and I did want to share with you the amazing adventures that blogging may lead to.
Note: what's so special about the Australian magpie? Her song! listen to it here .
J'ai quitté Sydney en juillet 2007 mais ce blog continue à vivre sa vie dans le cyberespace et il a eu récemment un retentissement intéressant. Lisez plutôt : il y a quelques semaines j'ai reçu un e-mail d'un artiste australien, Andrew Mangelsdorf, qui me demandait la permission d'utiliser une photo de pie australienne qu'il avait trouvée sur mon blog ici comme base graphique pour une oeuvre qu'il voulait créer en matériaux composites. J'ai accepté et hier Andrew m'a écrit pour m'envoyer une photo de son tableau terminé, en y joignant quelques mots d'explication sur l'oeuvre. Voici l'essentiel de son message :
Bonjour Nathalie, j'ai enfin terminé le tableau de votre super pie. Le format est de 102 x 102 cm et le titre est 'urban wrapper' (emballage urbain) ce qui est un jeu de mots sur deux éléments typiquement australiens : le chiko roll, fast food australien enroulé dans un papier au graphisme bien connu des locaux, et la pie australienne. Il arrive que des papiers Chiko s'envolent dans la rue ou sur la plage et que l'on aperçoive en même temps une pie. Le contraste de la pie se détachant sur ce fond d'emballages papier crée un effet très cool et très australien. L'image jpeg ne permettant pas vraiment de se rendre compte des matériaux, en voici une description : le corps et la tête de la pie sont en fibre de carbone laminée, l'oeil est en teck. L'aile est en plexiglass émaillé ; les grands corps de texte sont également en plexi. Les centaines d'emballages chiko sont collés sur du contreplaqué et recouverts d'une résine époxy, on dirait du verre. L'ombre est en isorel peint. Le tout doit bien peser au moins dix kilos. J'espère que cela vous plaira autant qu'à moi. Amitiés, Andrew.

Le lien vers le site d'Andrew est ici : Andrew Mangelsdorf mais il dit qu'il n'a pas encore monté sur le site la série des "composites" dont cette oeuvre fait partie, ce sera chose faite quand l'expo Pop Composite qui ouvre le 20 mars prochain à Sydney battra son plein. Alors, que pensez-vous de la transformation de ma pie ? Si le présent billet n'a rien à voir avec Avignon, il concerne directement ma vie de blogueuse et j'avais envie de partager avec vous les aventures auxquelles un blog peut conduire. Etonnant non ?
NB - qu'a-t-elle de si spécial, la pie australienne ? Son chant !
écoutez le ici.

Tuesday, April 01, 2008

Water

Today's theme for City Daily Photo bloggers around the world is water. In this chronically drought-stricken country, I chose to evoke water by its absence : on the window of a Sydney suburban train, red dust hardly streaked by a few drops of rain.

Chaque mois les bloggeurs du réseau City Daily Photo participent à une journée à thème. Ce mois-ci c'est "water", l'eau. Dans ce pays tourmenté par une sécheresse chronique, j'ai choisi d'évoquer l'eau par son absence : sur la vitre d'un train de banlieue de Sydney, la poussière rouge à peine balafrée par quelques trop rares gouttes...
sydneyotos sydney photos

...but then how to resist showing a view of Sydney's magnificent harbour? Water in Sydney necessarily means sea, ferries and sailing. View from the Royal Sydney Yacht Squadron in Kirribili.

... mais comment résister au bonheur de montrer aussi la somptueuse baie de Sydney ? L'eau à Sydney c'est forcément la mer, les ferries et les régates. Vue depuis le Royal Sydney Yacht Squadron de Kirribili.

-----------------
This will be my last post on this blog, I am moving on to other pursuits. I shall leave this blog to live a life of its own on the web now - if a random search brought you here, I hope you enjoy my photos and my very personal vision of Sydney. Please DO NOT USE my photos for any purpose without asking me first, I can be contacted at the e-mail address shown in my profile. Thank you.

Ce sera là mon dernier billet sur ce blog, j'avance vers d'autres projets. Je laisse désormais ce blog vivre sa vie propre dans le cyber espace - si une recherche ou le hasard vous ont amené ici, j'espère que vous apprécierez mes photos et ma vision très personnelle de Sydney. Merci de NE PAS UTILISER mes photos pour quelque usage que ce soit sans me le demander - vous pouvez me joindre à l'adresse e-mail indiquée dans mon profil. Merci.

Friday, February 01, 2008

Celebrity

When you think of Sydney, what is the first image that comes to your mind? Its famous Opera House of course, and the Harbour Bridge. Today is Theme Day for over 130 City Daily Photo bloggers around the world, and the theme is "what your city is known for" so here's a photo I never had the time to show before, taken at sunset on a very dramatic winter day. The stripes you see on the roof are shadows of the Sydney Harbour Bridge. Pretty spectacular, eh?

Carte postale. Quand on pense à Sydney, quelle est la première image qui vient à l'esprit ? Son Opéra bien sûr ! Aujourd'hui 1er du mois est jour à thème pour plus de 130 de bloggeurs du réseau City Daily Photo et le thème est "ce qui fait la réputation de votre ville" - alors voici une photo que je n'avais jamais eu l'occasion de montrer avant, prise au coucher du soleil par un jour de tempête hivernale. Les stries sur les voiles de l'Opéra, ce sont les ombres du Pont de Sydney. C'est beau, hein ?
----------

Thursday, August 02, 2007

Last reflections

August 2007 - almost a year since I started this blog and it will soon be time to say goodbye. I am leaving Sydney. On my last walk around town, I found many reflections - again.
The Sydney Harbour Bridge, in a modern facade...
Aout 2007 - presque un an que j'ai commencé ce blog et bientôt viendra le moment de dire au revoir. Je quitte Sydney. Lors de ma dernière ballade en ville, j'ai encore trouvé de nombreux reflets :
Le pont de Sydney dans une façade moderne....

The Museum of Contemporary art (the golden building in the background) combined with an Aboriginal painting displayed in the window of a gallery on Circular Quay.

Le Musée d'art moderne (l'immeuble roux en arrière plan) combiné avec une peinture aborigène exposée en vitrine dans une galerie d'art de Circular Quay.

Taken from the train on the North Shore Line, trees in the suburb of Pymble combined with the message "I love Blake" scribbled on the window... Do you find these images too bizarre or do they speak to you? (none of them are the result of post-processing, the special effects only come from the way I took the photos)

Pris depuis le train de la North Shore Line, les arbres du quartier de Pymble avec en message "I love Blake" griffonné sur la vitre... Trouvez-vous ces images trop bizarres ou est-ce qu'elles vous parlent ? (aucune n'est le produit d'un travail d'édition, les effets spéciaux viennent de la manière dont j'ai pris mes photos)
---------------

On a personal note, thanks to all of you for your friendship and support over this year of blogging. Your kind and interesting comments have made Sydney Daily Snap a delight for me!

Merci encore à tous pour votre amitié et votre soutien pendant cette année de blog. La gentillesse et la qualité de vos commentaires ont
fait de Sydney Daily Snap un vrai bonheur.

Wednesday, August 01, 2007

Hiccup

1st August: I had enrolled to participate in the City Daily Photo Breakfast theme day, but I have a problem accessing my photos (on a different computer). Sorry, there will be no breakfast from me today. I suggest you visit Sally's blog for a typical (or atypical?) Aussie breakfast and to see what's cooking around the world, click on the following city links (don't forget time zones will mean breakfast appears at various times throughout your day).

1er aout : Je m'étais inscrite au thème du mois des City Daily Photo, "petit-déjeuner dans votre ville" mais je ne suis pas sur mon ordi aujourd'hui et je ne peux pas accéder à mes photos. Désolée, pas de petit-déjeuner chez moi aujourd'hui. Pour un petit-déjeuner australien typique (ou atypique ?) je vous suggère de visiter l'excellent blog de Sally.
Et pour voir ce qu'il y a au menu du petit-déjeuner autour du monde, cliquez sur les noms de villes (n'oubliez pas qu'avec le décalage horaire, le petit-déjeuner ne sera pas servi dans toutes les villes à la même heure !)

Saint Paul (MN), USA - Bellefonte (PA), USA - Menton, France - Monte Carlo, Monaco - New York City (NY), USA - Tel Aviv, Israel - Hyde, UK - Port Angeles (WA), USA - Mainz, Germany - Stockholm, Sweden - Paderborn, Germany - Singapore, Singapore - Haninge, Sweden - Nottingham, UK - Ampang (Selangor), Malaysia - Manila, Philippines - Boston (MA), USA - Seoul, Korea - Singapore, Singapore - Joplin (MO), USA - Chandler (AZ), USA - Paris, France - Sequim (WA), USA - Greenville (SC), USA - Kuala Lumpur, Malaysia - Boston (MA), USA - Chennai, India - Madison (WI), USA - Baton Rouge (LA), USA - Toulouse, France - Seattle (WA), USA - Mexico (DF), Mexico - La Antigua, Guatemala - Selma (AL), USA - Wassenaar (ZH), Netherlands - Albuquerque (NM), USA - Cleveland (OH), USA - San Diego (CA), USA - Lubbock (TX), USA - Jakarta, Indonesia - Sheki, Azerbaijan - Sydney, Australia - Mumbai, India - Seoul, South Korea - Cottage Grove (MN), USA - Cypress (TX), USA - Saarbrücken, Germany - Tuzla, Bosnia and Herzegovina - New Orleans (LA), USA - Budapest, Hungary - Kyoto, Japan - Tokyo, Japan - Austin (TX), USA - Singapore, Singapore - Villigen, Switzerland - Montréal (QC), Canada - Stayton (OR), USA - Melbourne, Australia - Silver Spring (MD), USA - Moscow, Russia - Springfield (MO), USA - Inverness (IL), usa - Arlington (VA), USA - Cologne (NRW), Germany - Anderson (SC), USA - Oslo, Norway - Saint-Petersburg, Russian Federation - Manila, Philippines - Kajang (Selangor), Malaysia - Maple Ridge (BC), Canada - Bandung (West Java), Indonesia - Stavanger, Norway - Bastia, France - Hong Kong, China - Wailea (HI), USA - St. Louis (MO), USA - Chicago (IL), USA - Rabaul, Papua New Guinea - Sydney, Australia - Bucaramanga (Santander), Colombia - Kansas City (MO), USA - Grenoble, France - Paris, France - Evry, France - Saigon, Vietnam - Prague, Czech Republic - Cape Town, South Africa - Brookville (OH), USA - Brussels, Belgium - San Diego (CA), USA - Wellington, New Zealand - Newcastle (NSW), Australia - Saint Louis (MO), USA - Sharon (CT), USA - Shanghai, China - Zurich, Switzerland - North Bay (ON), Canada - Lyon, France - Naples (FL), USA

Sunday, July 29, 2007

Teenagers in Sydney

Just a few aspects of the life of teenagers in Sydney: There are those who spend their Sunday afternoon at the skatepark... (I love the way this guy looks like he's about to take a plunge! In fact he's going to make a perfect landing next to his mates!)

Quelques aspects de la vie des ados à Sydney : il y a ceux qui passent le dimanche après-midi au skatepark (on a l'impression que celui-ci va plonger, mais non - il va faire un atterrissage parfait à côté de ses copains !)

Posted by Picasa ... Those who go to school : here, walking down Martin Place, a few students of an expensive all girls' private school, MLC. With tuition fees there ranging from A$ 10,000 a year in Kindergarten (US$8600) to A$18,000 for senior students (US$15,000), no doubt that the 'people like us' selection is effective.

... Il y a ceux qui vont à l'école : ici, descendant Martin Place, des élèves de MLC, une école privée pour filles où les frais de scolarité vont de dix mille dollars par an en maternelle (6000 euros) à dix-huit mille dollars par an au lycée (11 000 euros). Nul doute que ça assure un tri socio-économique efficace !

...And then there are those who work : here on Kent street, with a ship from the Swedish Wallenius Lines in the background, can you see the guy holding the stop/slow sign? When he saw me taking the picture, he hid behind his sign - he made me laugh ! In Australia children can start working at the age of 14 years and 9 months, and casual part-time jobs are easy to find. For those who leave school early with no qualifications, unskilled labour (such as this one on building sites) is abundant, and not that poorly paid either.
BTW I like the composition in grey and red here.

...Et puis il y a ceux qui travaillent : Ici dans Kent street, avec un navire de l'armateur suédois Wallenius Lines en toile de fond, vous voyez le jeune homme qui tient le panneau Stop ? Quand il m'a vu prendre ma photo, il s'est caché derrière son panneau - ça m'a fait rire ! En Australie, on a le droit de commencer à travailler à 14 ans et 9 mois, et les petits boulots sont faciles à trouver. Pour ceux qui quittent l'école à 16 ou 18 ans sans qualifications, le travail peu qualifié (par exemple sur les chantiers comme ici) est abondant, et pas si mal payé.
PS - j'aime bien ma composition en rouge et gris ici.

Tuesday, July 24, 2007

The Shadow Show

In Australia the sun is terribly strong and the dark shadows are hard to tackle in photography. The way out it I found is to play with them rather than try to avoid them.

En Australie la lumière est terriblement forte et les ombres très noires sont souvent un problème pour le photographe. La solution pour moi a été d'apprendre à jouer avec plutot que d'essayer de les éviter.
My early morning walk this week took me to George Street. On this winter day it is still fairly dark at 7:30 a.m. From where I stand on the pavement, I can see inside an office building: two men having a chat move in turn in and out of sight. This is a collage of three different photos. Can you recognise the same men in different positions ?

Ma promenade matinale de cette semaine m'a menée sur George Street. En cette journée d'hiver il fait encore très sombre à 7h30. Depuis le trottoir où je me tiens, je vois l'entrée illuminée d'un immeuble de bureaux où deux hommes discutent en marchant. Cette photo est un collage de trois photos successives, reconnaissez-vous mes deux acteurs dans des positions différentes ?

On the beach I found an Australian magpie, a wonderful bird that I see plenty of around my house. There's a French traditional song that goes 'There's a magpie in the pear tree, I can hear it sing...' but I had never really heard a magpie sing before coming to Australia. And what a song! A real melody, beautiful! (listen to the song of the Australian magpie).This one came to me hoping to be fed, I had nothing to give it but I stole its shadow.

Sur la plage j'ai trouvé une pie australienne. J'en vois souvent dans mon quartier, et elles ne sont pas farouches. Petite, j'ai souvent chanté la chanson "Y'a une pie dans l'poirier, j'entends la pie qui chante..." mais la réalité c'est que je n'avais jamais entendu une pie chanter avant de venir en Australie. Elles chantent, mais elles chantent ! Une vraie mélodie, c'est magnifique ! (Cri de la pie australienne). Celle-ci s'est approchée en espérant quelque chose à manger, mais je n'avais rien pour elle, je me suis contentée de lui voler son ombre !
Sunday afternoon, the shop window of an art gallery in a small back street in Manly : the sun's last rays hit completely horizontally these sculptures which appear to explore the relation between man and tree (see the tree drawn on the bottom man's belly?). The shadow was perfect.
Fin de journée sur Manly, les derniers rayons du soleil éclairent à l'horizontale l'intérieur d'une galerie d'art qui expose de drôles de sculptures qui explorent la relation entre l'homme et l'arbre (voir le dessin d'arbre sur le ventre du personnage du bas). L'ombre était parfaite.

Saturday, July 21, 2007

Birrung and Woolloomooloo

Birrung gallery in William Street features contemporary art by over 200 indigenous artists from urban and remote Australia. I discovered it during one of my early morning walks, at sunrise. The gallery was closed, I played with the reflections in the window.

Dans William Street se trouve une galerie d'art qui expose et vend les travaux de plus de 200 artistes aborigènes australiens d'origine rurale ou urbaine. Je l'ai découverte au lever du soleil lors d'une de mes promenades matinales. La galerie n'était pas encore ouverte, j'ai joué avec les reflets de la vitrine.
bb Birrung Gallery is a World Vision Australia initiative that provides unique Indigenous artwork to collectors and art lovers around the world.
Through the sale of fine arts, Birrung Gallery raises funds for Indigenous community development, including employment training at the Sydney gallery, scholarships for Indigenous students and preventative health, social, cultural and economic activities in rural and remote Australia. Birrung’ means ‘star’ and is associated with the many celestial dreaming stories of the traditional land owners who have inhabited the Sydney region for 40,000 years. See their online gallery.bb

Cette galerie, Birrung Gallery, est une initiative de l'ONG World Vision Australia. Les collectionneurs et amateurs d'art du monde entier y trouvent des oeuvres uniques produites par des artistes aborigènes. Le produit des ventes permet de financer des projets de développement des communautés aborigènes tels que des emplois-formation à la galerie, des bourses d'études pour les jeunes et des programmes culturels, sociaux, ou de santé préventive dans les communautés rurales isolées. Birrung signifie "étoile", un nom associé à de nombreuses légendes du temps du rêve des communautés aborigènes des environs de Sydney. Ce nom est une façon de prendre acte de leur présence ici depuis plus de quarante mille ans. Visitez leur galerie en ligne.
bb
Far from the eucalypt forests of 200 years ago, William Street today is a busy artery which links the Eastern suburbs to the City along the suburb of Woolloomooloo (I love this name!). Noisy, not the most attractive of all streets, a bit of reality check after my dream world of art and reflections! Peter, the name Woolloomooloo is derived from the local Aboriginal language, but it is uncertain whether it means 'place of plenty' , 'young kangaroo' or 'burial ground' (more about it here) - this shows how little we know about the Indigenous languages, many of which are lost forever : Indigenous people died in such large numbers in the years following the invasion of their land by the first settlers that their languages disappeared with them before they had time to be properly recorded. The history of the Indigenous people of Australia has many dark chapters...


Loin des forêts d'eucalyptus d'il y a 200 ans avant l'arrivée des premiers colons, William Street aujourd'hui est une grande artère qui relie les quartiers Est à la city et bordant le quartier de Woolloomooloo (j'adore ce nom !). Un boulevard bruyant et sans grand charme, quel contraste avec l'univers onirique de mes reflets ! Le nom Woolloomooloo est d'origine aborigène sans qu'on soit certain s'il signifie 'lieu d'abondance' ou 'jeune kangourou' (en savoir plus) - cela montre à quel point les langues aborigènes locales
sont mal connues. Les indigènes sont morts en si grand nombre après l'invasion de leurs terres par les premiers colons que beaucoup de ces langues se sont éteintes avec eux avant d'avoir pu être correctement répertoriées. L'histoire des peupes aborigènes d'Australie a des pages bien tristes.

Wednesday, July 18, 2007

Winter cold

Morning fog and frost in Jindabyne.
Brouillard matinal et givre blanc à Jindabyne.

With -1°C recorded in Sydney's western suburbs, yesterday was the coldest morning in 21 years. There was white frost on my car, something I had never never seen before in the six years I've lived here. Sydney homes are generally poorly insulated and most have no heating apart from the occasional portable electric heater. Of course the days are often warm and sunny but as soon as the sun sets, nights are cold and I've heard many European women (used to harsher winters but also to central heating) complain about how cold it is inside the houses here - why is it that women always feel the cold more than men?

Avec une température de -1°C dans les quartiers ouest, hier a été le matin le plus froid enregistré à Sydney depuis 21 ans. Il y avait du givre blanc sur ma voiture, ce que je n'avais jamais vu depuis six ans que je vis ici. Les maisons à Sydney sont généralement très mal isolées (pas de matériaux isolants, plein de courants d'air sous les portes etc.) et n'ont le plus souvent aucun chauffage à part un ou deux petits radiateurs électriques portables. Bien sûr, les journées souvent ensoleillées sont belles avec des températures autour de 18°, mais dès que le soleil se couche les nuits sont froides et j'ai souvent entendu des européennes, habituées à des hivers bien plus rudes mais aussi au chauffage central, se plaindre du froid dans les maisons ici (toujours des femmes, d'ailleurs - pourquoi souffrent-elles du froid plus que les hommes ?) b
Winter storm on the coast between Tamarama beach and Bronte.
Tempête d'hiver sur la côte entre Tamarama et Bronte.
bb

Sunday, July 15, 2007

Weekend in the Snowies

All right, this isn't Sydney but it is very relevant to the life of (some) Sydneysiders. This is where, come winter, they go skiing. And winter is NOW! North hemisphere dwellers, adjust your settings: here downunder, ski season is July-August. The season is short because the aptly named Snowy Mountains aren't very high: the tallest peak, Mt Kosciusko, culminates at 2228 metres or 7310 feet. But a five hour drive from Sydney, the twin resorts of Perisher Blue (today's pictures) and Thredbo let snow riding enthusiasts have some fun! If you leave Sydney on Friday after work you can get there by midnight and have two full days of fun in the snow before driving back, getting home around midnight again. Exhausting but exhilarating!

Bon d'accord, ce n'est pas Sydney mais ces images font bien partie de la vie des habitants de Sydney, enfin de certains. Car c'est ici qu'en saison ils viennent skier. Et la saison, c'est maintenant. Eh oui, amis de l'hémisphère nord, ajustez vos horloges internes : ici dans le sud c'est maintenant l'hiver , et la saison de ski c'est juillet-aout. Une saison courte car les montagnes (les bien nommées Snowy mountains) ne sont pas très élevées : le plus haut sommet d'Australie, le mont Kosciusko, culmine à 2228 mètres. C'est lui qui a donné son nom au parc national où sont situées les deux stations jumelles de Perisher Blue (mes photos) et de Thredbo. A cinq heures de route de Sydney, elles offrent aux amateurs l'occasion de goûter aux joies de la glisse. En partant le vendredi soir à 17h, on peut être là-bas à minuit, skier deux jours d'affilée et rentrer le dimanche soir à minuit. Epuisant mais dépaysant !

The big difference with the northern hemisphere is that there are no mountain pines, only eucalypts - magnificent snow gums in particular, whose bark take spectacular colours against the white snow. For more great photos of that, check out the websites of Michael Scott Lees, a local professional photographer I met when I was there, and J.Turner (nice abstract macros).

La grande différence avec nos montagnes du nord, c'est qu'il n'y a pas de sapins ici, juste des eucalyptus, dont certains (les magnifiques Snow Gums) ont des troncs colorés qui se détachent superbement sur le fond de neige. Vous en trouverez de beaux exemples sur les sites de Michael Scott Lees, un photographe professionnel que j'ai rencontré là-bas, et de J.Turner (belles macros abstraites).
in your face! Guess what direction the blizzard has been blowing from?
En pleine figure ! Devinez dans quelle direction a soufflé le blizzard ?
vv Blue Cow, fun name for this ski field located above Perisher ! (see today's snow cam)
La vache bleue, drole de nom pour ce massif situé au-dessus de Perisher ! (camera pour voir l'enneigement aujourd'hui)
bb

Wednesday, July 11, 2007

Lions of Sydney

Ham of London Daily Photo has a wonderful collection of elephants in his city, in Grenoble (France) the quest is on for dolphins (six already) so I decided to go hunting for lions in Sydney.

Ham de London Daily Photo collectionne les éléphants (une très belle série). A Grenoble c'est la pêche aux dauphins (déjà six au compteur, voir ici), alors aujourd'hui à Sydney on part à la chasse au lion.
Three in one to begin with, guarding an old lamppost in front of the grand old facade of the Intercontinental Hotel Sydney (the superbly refurbished Treasury Building) in Macquarie Street.

Trois d'un coup pour commencer autour d'un lampadaire ancien devant la façade en grès jaune de l'Hôtel Intercontinental (le magnifique Hotel du Trésor rénové) dans Macquarie Street.
bb

In a back alley off Oxford Street in Paddington, a lion shedding a tear (crocodile tear?) ...
Dans une allée sombre près d'Oxford Street à Paddington, un lion versant une larme (de crocodile ?)...
Tucked away in a small courtyard behind Star City (Sydney's largest casino), this one is of varnished wood. A massive 5 ft tall and 6 ft long I'm sure it could be very popular with kids but hidden away the way it is, who would find it? What is it doing here, turning to grey under rain and sun? Perhaps offered to the casino by an unlucky artist guest trying to pay off his gambling debt...

Caché dans une arrière-cour de Star City (le plus grand casino de Sydney), celui-ci est en bois verni. Deux mètres de long, 1,50m de haut, massif comme une souche d'arbre renversée, il amuserait sûrement les enfants s'il était plus visible mais planqué là, qui le trouverait ? Que fait-il là, virant au gris sous le soleil et la pluie ? Peut-être offert par un client artiste malchanceux pour honorer ses dettes de jeu...

A rather aggressive one found in Chinatown...
Un autre plutôt agressif trouvé dans Chinatown..And a desperate one as a cornerstone of the Sydney Town Hall... (hoping to eat the pigeon?)
Et un autre, l'air deséspéré, en pierre d'angle de l'Hotel de Ville (désespère-t-il de croquer le pigeon ?)

What animal could you start (or already have) a collection of in your city?
De quel animal pourriez-vous faire collection (ou avez-vous déja une collection) dans votre ville ?

bb

Monday, July 09, 2007

Pretty in pink


Fairy floss, cotton candy! At the park near the beach, Sunday 5 p.m. The sun has gone down and soon it will be dark but the pink van is still open. I find it very cute, but not at all attractive the fairy floss in plastic bags. As a child I remember loving it freshly made, huge, airy and still almost warm, softly melting in my mouth yet thinly crunchy, then leaving behind a surprising feeling of sugary emptiness...

Symphonie en rose pour mes trois images du jour. Barbe à papa, barbe à papa ! Il est cinq heures du soir ce dimanche dans le parc près de la plage. Le soleil est parti mais la camionette rose est encore ouverte. Je la trouve adorable, mais en revanche pas du tout attirante la barbe à papa sous plastique. Dans mes souvenirs d'enfance, je l'aimais faite devant moi, énorme comme un chignon crêpé, encore tiède, à la fois légèrement craquante et fondant dans la bouche, puis laissant un surprenant goût de vide sucré...

Central station 1:30 pm. As I walk idly on platform 17 waiting for my train to arrive (City Circle: Town Hall, Wynyard, Circular Quay, St James, Museum) I find a large slurpee cup left on a post along the railing - what a colourful perspective! What's a slurpee? A combination of fruit mixed in a blender with crushed ice. The result is very fruity and icy cold. Do you like them ?
bb
Gare de Central Station, 13h30. Alors que je déambule mollement sur le quai numéro 17 en attendant mon train (ligne en boucle autour de la city : Town Hall, Wynyard, Circular Quay, St James, Museum, Central) je tombe sur ce grand verre de 'slurpee' vide abandonné sur un pilier le long d'une grille - que voilà un bel effet de perspective ! Qu'est-ce qu'un slurpee ? Un mélange de fruits passés au mixer avec de la glace pilée. Le résultat est très fruité et très glacé. Vous aimez ça ?
bb
Pink again for this little girl's hat. What is it with girls and pink? Dresses, pyjamas, slippers and shorts, hot pink seems inescapable for girls here. Is it the same where you live ? Anyway, isn't it nice that the water here is clean enough for kids to play by the beach right in the middle of Sydney Harbour? By the way can you see the white wings of the Sydney Opera House in the background, flash lit by a quick ray of sunshine? I have to confess this photo is several weeks old. Now in winter the sea is cold and few kids play in the water.

Rose encore le chapeau de cette petite fille. Mais d'où vient cette passion des filles pour le rose ? Robes, pyjamas, pantoufles ou shorts, le rose Barbie semble incontournable ici. C'est pareil chez vous ? En tout cas, n'est-ce pas fabuleux de voir que l'eau du port de Sydney est si claire et propre que des enfants peuvent y patauger ? Voyez-vous les ailes blanches de l'Opéra de Sydney dans le lointain, éclairées par un rapide éclair de lumière ? Je dois avouer que cette photo est vieille de plusieurs semaines. Aujourd'hui en plein hiver la mer est froide et on voit peu d'enfants dans l'eau !

Saturday, July 07, 2007

Three men at sunrise

Went for an early walk in the city today, and found three men: one crossing the street before the equestrian statue of King Edward VII in Macquarie St;

Ce matin, je suis allée me promener en ville très tôt. J'y ai trouvé trois hommes : l'un traversant la rue au lever du soleil devant la statue équestre du roi Edward VII dans Macquarie Street;

The second was on TV: Channel Seven's head office on Martin Place has huge windows through which from 6 am to 9 am the public can watch the live shooting of "Sunrise", Australia's biggest breakfast show. Here presenters David Koch (AKA Kochie) and Melissa Doyle (Mel) each with a cute puppy on their lap, were hearing how dingos, Australia's wild dogs, can be tamed and trained to become perfect pets. I took my picture through the window, standing in the street. While I see no photographic value to this picture, I thought it was a good insight into Sydney life: every morning there's a small crowd watching there on Martin Place. And I guess it shows that morning programs on TV are probably very similar throughout the world. Is the same where you live?

Le deuxième parlant à la télévision sur Channel Seven - leurs bureaux sur Martin Place sont tout vitrés et on peut par la fenêtre regarder l'émission "Sunrise" en cours de tournage. Ici, le présentateur vedette David Koch (surnommé Kochie), un chiot sur les genoux, se faisait expliquer comment les dingos (chiens sauvages australiens) peuvent être dressés pour devenir de parfaits animaux de compagnie. J'ai pris ma photo depuis la rue, par la fenêtre. Je ne trouve aucun intérêt photographique à cette photo, mais elle représente un aspect de la vie à Sydney : tous les matins il y a une petite foule qui s'attroupe là sur Martin Place pour regarder par la fenêtre. Et cela montre aussi que les programme télévisés du matin se ressemblent partout dans le monde. C'est assez similaire en France, vous ne trouvez pas ?partout dans le monde - c'est assez similaire en France, non ?
bb

And the third was an anonymous passer-by just happening to be in the right place at the right time (corner of Sussex and Erskine streets). Just playing with sun and shadow.

Et le troisième était un passant anonyme qui a eu le bon goût de se trouver juste au bon endroit au bon moment (coin de Sussex et Erskine street). J'ai joué avec le soleil et l'ombre.

Tuesday, July 03, 2007

Closed ! (three times unlucky)

Chairs piled high, tables bare, sorry it's closed, you won't eat here!
Chaises empilées, tables nues, c'est fermé, vous ne mangerez pas ici !

My first (late at night, too late) is a trendy cafe in Crown Street, in the hot suburb of Kings Cross.
Mon premier (tard le soir, trop tard) est un café branché de Crown Street, dans le quartier chaud de Kings Cross.


My second (early morning, too early) is a restaurant on the harbour across from the Opera House
(can you see it in reflection?)
Mon second (tôt matin, trop tôt) un restaurant sur le port, en face de l'Opéra de Sydney
(vous le voyez en reflet ?)
My third (mid-afternoon, long after the lunch hour rush) is the food court at the foot of Westpac bank.
...Which of the three do you prefer?

Mon troisième (dans l'après-midi, bien après le coup de feu du déjeuner) le resto rapide au pied de la tour Westpac.
...Lequel des trois préférez-vous ?

Sunday, July 01, 2007

Sydney reds, many plus one !

What is red in Sydney? The logos of the Sun Herald, Streets ice-cream, Opera Australia and the blood bank's Red Cross. The firemen's truck, the maple leaves in autumn and the row boats available for rent on Lane Cove river. Red again are several murals I found along my many walks around the city, and this ad for the monorail - gateway to Chinatown. Red and blue is the beautiful Crimson Rosella often seen in Sydney's suburbs...

Qu'est-ce qui est rouge à Sydney ? Les logos d'Opera Australia, du Sun Herald, des glaces Streets et la Croix Rouge de la banque du sang. Les camions de pompiers, les feuilles rouges des érables en automne, les barques qu'on peut louer sur Lane Cove River et quelques murs peints que j'ai trouvés au fil de mes pérégrinations... Rouge est la pub pour le monorail qui vous mènera à Chinatown, rouge et bleu est le magnifique Crimson Rosella (perruche de Pennant) qu'on voit souvent dans les quartiers résidentiels...
/ And as a bonus photo, red is this free spirit escaping from its cage...

Et en bonus, rouge est cet oiseau libre qui s'échappe de sa cage... Evidemment on pense à Pierre Perret : Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux, Regardez-les s'envoler, c'est beau...
En ce 1er juillet, 95 villes participent au Thème du Mois des City Daily Photo, "Rouge". Pour voir rouge tout autour du monde, cliquez sur les noms des villes :
bb
On this 1st of July, 95 cities are participating in the City Daily Photo theme day, "Red".
To see red right around the world, click on the following links:

Shanghai, China - Mumbai, India - New York City (NY), USA - Manila, Philippines - Albuquerque (NM), USA - Hamburg, Germany - Stayton (OR), USA - Los Angeles (CA), USA - Hyde, UK - Oslo, Norway - Brookville (OH), USA - Melbourne, Australia - Stavanger, Norway - Bellefonte (PA), USA - Bucaramanga (Santander), Colombia - Joplin (MO), USA - Singapore, Singapore - Selma (AL), USA - Cleveland (OH), USA - Kuala Lumpur, Malaysia - Chandler (AZ), USA - Stockholm, Sweden - Seattle (WA), USA - Boston (MA), USA - Arradon, France - Evry, France - Baton Rouge (LA), USA - Maple Ridge (BC), Canada - Boston (MA), USA - Grenoble, France - http://www.blogger.com/ - Greenville (SC), USA - Hilo (HI), USA - Nelson, New Zealand - La Antigua, Guatemala - Brisbane (QLD), Australia - Singapore, Singapore - Tel Aviv, Israel - Hong Kong, China - Sequim (WA), USA - Paderborn, Germany - Saarbrücken, Germany - Rotterdam, Netherlands - Tenerife, Spain - Kyoto, Japan - Tokyo, Japan - Sydney, Australia - Naples (FL), USA - Cologne (NRW), Germany - Wassenaar (ZH), Netherlands - Saint Louis (MO), USA - Cypress (TX), USA - Ocean Township (NJ), USA - Mainz, Germany - Toruń, Poland - Menton, France - Monte Carlo, Monaco - Singapore, Singapore - North Bay (ON), Canada - Jakarta, Indonesia - Montréal (QC), Canada - Tuzla, Bosnia and Herzegovina - Minneapolis (MN), USA - Baziège, France - San Diego (CA), USA - Prague, Czech Republic - Ampang (Selangor), Malaysia - New York (NY), USA - Kajang (Selangor), Malaysia - Sharon (CT), USA - Newcastle (NSW), Australia - Port Angeles (WA), USA - Nottingham, UK - Villigen, Switzerland - Chicago (IL), USA - Torquay, UK - Brussels, Belgium - San Diego (CA), USA - Mexico (DF), Mexico - Saint Paul (MN), USA - Cape Town, South Africa - Paris, France - Seoul, Korea - Manila, Philippines - Milano, Italy - Chennai (Tamil Nadu), India - Austin (TX), USA - Chennai, India - Madrid, Spain - Seoul, South Korea - Wailea (HI), USA - Toronto (ON), Canada - Ajaccio, France - Buenos Aires, Argentina - Silver Spring (MD), USA - Zurich, Switzerland - Sydney, Australia

Wednesday, June 27, 2007

Three murals

In Pitt Street with interesting sunset reflections, an old painted advertisement for Rex Simpson's fine clothes for men (the brand no longer exists)...
Dans Pitt Street avec d'intéressants reflets de coucher du soleil, une publicité peinte pour "Rex Simpson, habillement raffiné pour homme" (la marque n'existe plus)...

In George Street, a painted ad for Gowings, Gentlemen's outfitters, established 1868.
Gowings was a small department store chain specialised in men's casual clothing, camping gear and knick-knacks. After the site of the original head store was redeveloped in 1929 it became one of the most prominent and famous department stores in Sydney. I went in there several times, its several floors were a fascinating place to browse through. After 2001 Gowings embarked on an ambitious expansion plan, opening four more Gowings stores in other locations in Sydney. Although successful in the City, their locations in suburbans areas failed to attract customers. In November 2005, after three years of successive losses, the company entered administration. Attempts to sell the business were unsuccessful and the last remaining Gowings store, the one located in George Street, closed its doors on 29 January 2006. Its former competitor Lowes now occupies the building. Life and death of a business, this ad is all that remains...
bb
Dans George Street, une publicité peinte pour Gowings , vêtement pour hommes, établi en 1868. Gowings, un grand magasin spécialisé dans les vêtements pour homme et le matériel de camping (un peu l'équivalent du "Vieux Campeur" à Paris) a longtemps été une institution à Sydney. J'y suis allée plusieurs fois, c'était un magasin passionnant à explorer. Après 2001 Gowings s'est embarqué dans une expansion ambitieuse en ouvrant quatre nouveaux magasins autour de Sydney. Mais alors que le magasin du centre ville dégageait des profits, ceux des banlieues n'ont jamais vraiment pris. En 2005, après trois ans de pertes successives, la société est entrée en liquidation. Faute de repreneur, le dernier magasin Gowings, celui de George Street, a fermé ses portes le 29 janvier 2006. L'immeuble est aujourd'hui occupé par son ancien concurrent Lowes. Vie et mort d'une entreprise, cette publicité peinte est tout ce qui reste de l'aventure...

The third, located in Cathedral Street, has nothing to do with advertising - looks more like a commissioned work to decorate an otherwise ugly wall. Sixties ? Seventies ? It's in bad condition and I couldn't find any information about it, so I'll comment it freely. The woman on the right, tied to her typewriter (no, a sewing machine, thanks Alice!) in front of an ugly grey building seems to personify alienation at work, while her counterpart to the left, all smile among a flight of white doves, appears to represent the liberation of women. Hopefully there's a move from one to the other... at least that's the way I see it. Would you interpret it differently? Either way, the fitness addict passing in front of it seems baffled!

Mon troisième mur peint, situé dans Cathedral Street, n'est pas une publicité. On dirait plutot un travail subventionné pour décorer un mur pas bien gai. Années soixante ? Soixante-dix ? Je n'ai trouvé aucune information sur ce mur en fort mauvais état, je l'interprète donc librement. A droite, une femme attachée à sa machine à écrire (non, c'est une machine à coudre, Alice a raison !) devant un triste immeuble gris semble représenter l'aliénation au travail, tandis que celle de gauche, tout sourire au milieu d'un envol de colombes blanches, semble représenter la libération des femmes. Interprétation toute subjective je l'admets - en avez-vous une autre ? En tout cas, notre joggeur au pied du mur semble écrasé par cette vision !

Sunday, June 24, 2007

Three foods in Wahroonga

Wahroonga, one of Sydney's posh northern suburbs, has a small village centre where you'll find a few essentials :
Wahroonga, quartier cossu du nord de Sydney (l'équivalent de St Cloud ou Le Vésinet pour Paris) a un petit centre ville où on trouve l'essentiel :

Food for the discerning gourmet with a couple of bakeries producing outstanding bread... but at A$6.50 (= US$5.50) a piece it's hardly for your average worker - four times the price of the standard white sliced "plastic" bread at A$1.50, or US$1) - what is the bread like in your country?
bb
Pour le régal des gourmets, deux boulangeries produisant du pain comme on en trouve très peu à Sydney - une vraie merveille, mais à 6,50$ la boule (soit 4 euros), pas pour toutes les bourses (quatre fois plus cher que le pain blanc de mie en tranches de supermarché à 1,50$ pièce (1 euro)
Feast for the eye with a wonderful flower shop - buy direct from the grower, A$3.50 the little primroses = $3 a piece. Are the prices similar where you live?
Pour le régal des yeux, un joli fleuriste : Achetez directement au producteur, 3,50$ les petites primevères, soit 2,20 euros pièce. C'est à peu près le même prix chez vous ?

...And food for thought with a book shop selling this art book about René Magritte. On the book cover reflected in the street, this self-portrait shows the artist taking an egg for model... and painting a bird taking flight! In the egg about to hatch, the artist sees the bird to be and his work brings his vision to the world - isn't that a fantastic definition of art ? Have a good Sunday everyone, next post on Wednesday.

...Et pour le régal de l'esprit, une librairie où j'ai trouvé ce livre sur René Magritte. Sur la couverture du livre qui se reflète dans la rue, cet auto-portrait montre l'artiste prenant pour modèle un oeuf et peignant... un oiseau prenant son envol ! Dans l'oeuf sur le point d'éclore, l'artiste a vu l'oiseau en devenir et son oeuvre reflète sa projection du monde. N'est-ce pas là une fabuleuse définition de l'art ? Bon dimanche à tous ! Prochain message mercredi.

Thursday, June 21, 2007

Three takes on autumn

What a miserable three days it has been. Rainy, cold, windy...
Quel mauvais temps il a fait depuis trois jours : froid, gris, pluvieux...

but suddenly this morning the sun is out again and autum in a sub-tropical climate explodes in all its contradictions, pink blossoms against golden leaves and bright blue sky;

mais soudain ce matin il fait beau et l'automne en climat sub-tropical explose dans toutes ses contradictions, floraison rose sur feuilles rousses sur fond de ciel bleu azur;

and in a garden of the northern suburb of Wahroonga I found mushrooms that I didn't even know existed in Australia : the mysterious and poisonous amanita muscaria! I'd be interested to learn from my local readers if edible mushrooms can be found in country NSW because in my six years of living here I've never heard of anyone going mushrooming the way the French do in the countryside in autumn.
bb
et dans un jardin du quartier de Wahroonga j'ai trouvé des champignons dont je n'imaginais même pas qu'ils existaient ici, la vénéneuse amanite tue-mouches ! Ca m'intéresserait de savoir s'il existe dans la campagne australienne des champignons comestibles car depuis six ans que je vis ici je n'ai jamais entendu personne parler d'"aller aux champignons" comme on le fait en France.