Wednesday, June 27, 2007

Three murals

In Pitt Street with interesting sunset reflections, an old painted advertisement for Rex Simpson's fine clothes for men (the brand no longer exists)...
Dans Pitt Street avec d'intéressants reflets de coucher du soleil, une publicité peinte pour "Rex Simpson, habillement raffiné pour homme" (la marque n'existe plus)...

In George Street, a painted ad for Gowings, Gentlemen's outfitters, established 1868.
Gowings was a small department store chain specialised in men's casual clothing, camping gear and knick-knacks. After the site of the original head store was redeveloped in 1929 it became one of the most prominent and famous department stores in Sydney. I went in there several times, its several floors were a fascinating place to browse through. After 2001 Gowings embarked on an ambitious expansion plan, opening four more Gowings stores in other locations in Sydney. Although successful in the City, their locations in suburbans areas failed to attract customers. In November 2005, after three years of successive losses, the company entered administration. Attempts to sell the business were unsuccessful and the last remaining Gowings store, the one located in George Street, closed its doors on 29 January 2006. Its former competitor Lowes now occupies the building. Life and death of a business, this ad is all that remains...
Dans George Street, une publicité peinte pour Gowings , vêtement pour hommes, établi en 1868. Gowings, un grand magasin spécialisé dans les vêtements pour homme et le matériel de camping (un peu l'équivalent du "Vieux Campeur" à Paris) a longtemps été une institution à Sydney. J'y suis allée plusieurs fois, c'était un magasin passionnant à explorer. Après 2001 Gowings s'est embarqué dans une expansion ambitieuse en ouvrant quatre nouveaux magasins autour de Sydney. Mais alors que le magasin du centre ville dégageait des profits, ceux des banlieues n'ont jamais vraiment pris. En 2005, après trois ans de pertes successives, la société est entrée en liquidation. Faute de repreneur, le dernier magasin Gowings, celui de George Street, a fermé ses portes le 29 janvier 2006. L'immeuble est aujourd'hui occupé par son ancien concurrent Lowes. Vie et mort d'une entreprise, cette publicité peinte est tout ce qui reste de l'aventure...

The third, located in Cathedral Street, has nothing to do with advertising - looks more like a commissioned work to decorate an otherwise ugly wall. Sixties ? Seventies ? It's in bad condition and I couldn't find any information about it, so I'll comment it freely. The woman on the right, tied to her typewriter (no, a sewing machine, thanks Alice!) in front of an ugly grey building seems to personify alienation at work, while her counterpart to the left, all smile among a flight of white doves, appears to represent the liberation of women. Hopefully there's a move from one to the other... at least that's the way I see it. Would you interpret it differently? Either way, the fitness addict passing in front of it seems baffled!

Mon troisième mur peint, situé dans Cathedral Street, n'est pas une publicité. On dirait plutot un travail subventionné pour décorer un mur pas bien gai. Années soixante ? Soixante-dix ? Je n'ai trouvé aucune information sur ce mur en fort mauvais état, je l'interprète donc librement. A droite, une femme attachée à sa machine à écrire (non, c'est une machine à coudre, Alice a raison !) devant un triste immeuble gris semble représenter l'aliénation au travail, tandis que celle de gauche, tout sourire au milieu d'un envol de colombes blanches, semble représenter la libération des femmes. Interprétation toute subjective je l'admets - en avez-vous une autre ? En tout cas, notre joggeur au pied du mur semble écrasé par cette vision !

Sunday, June 24, 2007

Three foods in Wahroonga

Wahroonga, one of Sydney's posh northern suburbs, has a small village centre where you'll find a few essentials :
Wahroonga, quartier cossu du nord de Sydney (l'équivalent de St Cloud ou Le Vésinet pour Paris) a un petit centre ville où on trouve l'essentiel :

Food for the discerning gourmet with a couple of bakeries producing outstanding bread... but at A$6.50 (= US$5.50) a piece it's hardly for your average worker - four times the price of the standard white sliced "plastic" bread at A$1.50, or US$1) - what is the bread like in your country?
Pour le régal des gourmets, deux boulangeries produisant du pain comme on en trouve très peu à Sydney - une vraie merveille, mais à 6,50$ la boule (soit 4 euros), pas pour toutes les bourses (quatre fois plus cher que le pain blanc de mie en tranches de supermarché à 1,50$ pièce (1 euro)
Feast for the eye with a wonderful flower shop - buy direct from the grower, A$3.50 the little primroses = $3 a piece. Are the prices similar where you live?
Pour le régal des yeux, un joli fleuriste : Achetez directement au producteur, 3,50$ les petites primevères, soit 2,20 euros pièce. C'est à peu près le même prix chez vous ?

...And food for thought with a book shop selling this art book about René Magritte. On the book cover reflected in the street, this self-portrait shows the artist taking an egg for model... and painting a bird taking flight! In the egg about to hatch, the artist sees the bird to be and his work brings his vision to the world - isn't that a fantastic definition of art ? Have a good Sunday everyone, next post on Wednesday.

...Et pour le régal de l'esprit, une librairie où j'ai trouvé ce livre sur René Magritte. Sur la couverture du livre qui se reflète dans la rue, cet auto-portrait montre l'artiste prenant pour modèle un oeuf et peignant... un oiseau prenant son envol ! Dans l'oeuf sur le point d'éclore, l'artiste a vu l'oiseau en devenir et son oeuvre reflète sa projection du monde. N'est-ce pas là une fabuleuse définition de l'art ? Bon dimanche à tous ! Prochain message mercredi.

Thursday, June 21, 2007

Three takes on autumn

What a miserable three days it has been. Rainy, cold, windy...
Quel mauvais temps il a fait depuis trois jours : froid, gris, pluvieux...

but suddenly this morning the sun is out again and autum in a sub-tropical climate explodes in all its contradictions, pink blossoms against golden leaves and bright blue sky;

mais soudain ce matin il fait beau et l'automne en climat sub-tropical explose dans toutes ses contradictions, floraison rose sur feuilles rousses sur fond de ciel bleu azur;

and in a garden of the northern suburb of Wahroonga I found mushrooms that I didn't even know existed in Australia : the mysterious and poisonous amanita muscaria! I'd be interested to learn from my local readers if edible mushrooms can be found in country NSW because in my six years of living here I've never heard of anyone going mushrooming the way the French do in the countryside in autumn.
et dans un jardin du quartier de Wahroonga j'ai trouvé des champignons dont je n'imaginais même pas qu'ils existaient ici, la vénéneuse amanite tue-mouches ! Ca m'intéresserait de savoir s'il existe dans la campagne australienne des champignons comestibles car depuis six ans que je vis ici je n'ai jamais entendu personne parler d'"aller aux champignons" comme on le fait en France.

Monday, June 18, 2007

Celebrating 300 posts!

Today I invite you to share in the celebration of 300 daily posts about one of the most celebrated cities in the world. An exceptional location around stunning beaches and a protected harbour, a mild subtropical climate, friendly people and a relaxed lifestyle, it's hard not to fall in love with Sydney. Because today is another rainy day, I pulled out photo from the vault. Very much a cliché I agree, but how can I celebrate this city without showing off once again one of the true architectural wonders of this world, the Opera House?
Using 300 posts as a significant landmark, I have decided that today I will quit daily posting - too time consuming, and I'm sure all of you who have embarked on a daily photo commitment can relate to that. SDS is not closing down, you will still be getting seven photos a week, but instead of daily they will come in groups, probably three or four at a time.
I would like to take this opportunity to thank all of you for your continued support and appreciation. Being part of the city DP community has been such a rewarding (and somewhat addictive) experience that's been really hard to decide to give up. But stay tuned, the adventure isn't over yet - next post on Thursday.

Aujourd'hui je vous invite à célébrer avec moi 300 jours de photos quotidiennes de Sydney. Il pleut encore aujourd'hui alors j'ai sorti une photo de ma réserve. Une image facile qui tombe dans le cliché, certes, mais comment fêter cette ville sans exhiber l'une des plus grandes réussites architecturales du monde, l'Opéra de Sydney ?
Je dois aussi vous annoncer que, prenant 300 photos comme point d'orgue, j'arrête aujourd'hui le caractère quotidien de mes messages, trop contraignants pour mon emploi du temps. Tous ceux qui se sont embarqués dans l'aventure de la photo quotidienne me comprendront. SDS ne ferme pas, et vous aurez toujours sept photos par semaine, mais elles sortiront groupées, probablement par trois ou quatre.
Je voudrais vous remercier tous pour votre soutien et la chaleur de vos commentaires. Grâce à vous, faire partie de la communité des Daily Photo et de celle des bloggeurs a été une expérience magnifique. Mais l'aventure continue - prochain message jeudi.

Sunday, June 17, 2007

The weather today

Not much to say about it - just a very rainy Sunday...
I don't mind, I took the kids to the swimming pool (indoor, heated) and I've got a good book to read: Never Let Me Go by Kazuo Ishiguro (Man Booker Prize 2005). My book club is on Tuesday and I still have a hundred pages to go. I'm going back to it.
(Photo: Chalmers Street near Central Station).

Pas grand-chose à en dire, juste un dimanche bien pluvieux...
Ca m'est égal, j'ai emmené les enfants à la piscine (couverte, chauffée) et j'ai un bon livre à lire : Never Let Me Go de Kazuo Ishiguro (Prix Booker 2005). Mon book club est mardi et il me reste encore cent pages à lire, j'y retourne immédiatement.
(Photo : Chalmers Street, près de la gare de Central)

Saturday, June 16, 2007

World peace, inner peace

If I finished my post yesterday by the words "Peace be with you" it could well be that I was inspired by the Dalai Lama, whom I'd heard speaking about peace that same afternoon.

The Dalai Lama was on a tour of Australia from 6-16 June, finishing in Sydney where two free talks were organised: one yesterday afternoon on "Peace through inner peace" and one this morning on "The power of compassion". Both took place at the Domain, a large park in the city. I went over on Friday afternoon. Despite the rain (not very hard but steady) a sea of umbrellas flocked to the scene. Unfortunately I'd left mine at home and after half an hour of standing in a growing puddle, the weather got the better of me and I left. Call me far from enlightened : the power of the mind was not strong enough to make me forget my wet and cold body ! I'm glad I went anyway - the words I heard found resonance in me: Peace in the world goes hand in hand with inner peace. The rain continued all day today.
Si j'ai fini mon message d'hier par "la paix soit avec vous" c'est sans doute que j'avais reçu l'inspiration du Dalai Lama, que j'étais allée écouter l'après-midi même.

Le Dalai Lama était en tournée en Australie du 6 au 16 juin, finissant par Sydney où il a donné deux conférences gratuites, l'une hier après-midi sur "faire la paix grâce à la paix intérieure", l'autre ce matin sur "le pouvoir de la compassion". Le lieu : le Domain, un grand parc situé en plein centre ville. J'y suis allée vendredi après-midi. Malgré la pluie (pas violente, mais constante) une foule de parapluies se pressait au rendez-vous. J'avais oublié le mien et après une demi-heure debout dans une mare grandissante, la pluie et le froid ont eu raison de moi, je me suis rentrée au chaud. Je suis manifestement loin d'avoir atteint la sérénité qui permet à la force de l'esprit d'oublier les menus inconforts du corps ! Je suis quand même contente d'y être allée. Ce que j'ai entendu a résonné en moi : la paix dans le monde va de pair avec la paix intérieure. La pluie a continué toute la journée.

Friday, June 15, 2007

The journey of my dreams

15 June is a Theme day for a bunch of French bloggers. Today's theme : The trip of my dreams. What would your dream travel be, dear distant friends? Exotic, sunny, active, relaxing ?
I personally don't have a dream destination: there are so many places I'd be delighted to discover!
But I know how I'd like to travel :
1. I'd head mainly for nature - after a few days in the city, I feel trapped.
2. I'd do a lot on foot - the best speed to open up to what's around me
3. I'd share the adventure - great moments are best lived with loved ones
4. I'd listen to the stories of the locals - elders, women, children. I'd learn about their lives.
5. I'd take my time - time is an important component of travel. Time to become detached, time to become attached.
6. One magic talent: I would be able to speak and understand every language.

But in the end, the travel I really dream of is the one I would offer to people who have never had a chance to leave home. The journey of discovery that opens you up to the world, makes you drop your narrow beliefs, generates questioning beyond anything you'd ever imagined. The journey that empowers you and leads to caring and sharing beyond your immediate community. The journey to freedom and fraternity. If you are reading me today, you have probably already embarked on this journey. Peace be with you.

15 juin, c'est la Rédac du mois pour un réseau de bloggeurs autour du monde. Le thème : "Le voyage de mes rêves". Quel est-il pour vous, chers amis d'ailleurs, le voyage de vos rêves ? Dépaysant, sportif, exotique, culturel ?

Pour moi, la destination importe peu, il y en a tant que je découvrirais avec bonheur !
Mais j'ai quelques idées sur l'esprit du voyage :
1. J'irais d'abord vers la nature. En ville, au bout de quelques jours j'étouffe.
2. J'irais surtout à pied, la vitesse idéale pour tout absorber autour de moi.
3. Je partagerais l'aventure - les grands moments, je préfère les vivre en compagnie d'être(s) aimé(s).
4. Je ferais parler les gens, ceux qui font corps avec ce pays; les vieux, les femmes, les enfants...
5. Je partirais longtemps. Le temps est une composante subtile du voyage, il permet de se détacher - et de s'attacher.
6. Donnée magique, je comprendrais et parlerais toutes les langues !

Mais au fond le voyage qui me fait vraiment rêver, c'est celui que j'offrirais à celui qui n'est jamais parti. Le voyage qui ouvre la tête, fait exploser les étroites certitudes et fait inventer des questions qu'on n'imaginait même pas. Celui dont on revient grandi et enrichi. Celui qui rend vivants les mots de liberté, de partage et de fraternité. Puissiez-vous être en train de faire ce voyage-là. Si vous me lisez aujourd'hui, c'est probablement le cas. Que la paix soit avec vous.

Les autres participants :

Laurent, Olivier, Nathalie, Bertrand, JvH, Jean-Marc, Lady Iphigénia, Isabelle, Hpy, Anne, Hibiscus, Bergere, Bluelulie, Hervé, Ervalena, Pho, Aurélie N, Christophe

Thursday, June 14, 2007


What horrible weather today! Rainy, coldm you can tell winter's coming. I feel like curling up by a log fire with a good book and a cup of tea. Unfortunately few homes in Sydney are heated or have a fireplace but the cup of tea is easy to make. Bushells tea is a local brand steeped in Australian history, it existed before the Federation (1901). Old Bushells tea ads, tins or posters make collectible memorabilia that now sell on E-Bay. This mural, which I found in Essex Street in the historic quarter of The Rocks, seems freshly repainted. I wonder if there was an original ad here a long time ago?
Note for non English native speakers: a cuppa is a cup of tea.

Quel temps de chien aujourd'hui ! Froid, pluvieux, on sent arriver l'hiver. Je n'ai plus qu'une envie, m'installer au coin du feu avec un bon livre et une tasse de thé. Malheureusement peu de maisons à Sydney ont du chauffage ou même une cheminée, mais une tasse de thé, oui, c'est facile. Bushells tea est une des plus anciennes marques de thé australiennes, elle remonte au début du siècle. Aujourd'hui, les anciennes affiches ou boites à thé Bushells tea se revendent sur e-bay aux collectionneurs. Cette ancienne publicité peinte trouvée dans Essex street dans le quartier des Rocks est manifestement repeinte de frais. Je me demande si elle était déjà là à l'origine depuis longtemps ?

Wednesday, June 13, 2007


I spy with my little eye... you really need to look very high up to see this statue atop a very tall building in King Street. Is it Napoleon? And if not him, then who? I'd love to know but even my friend Norman who knows Sydney inside out couldn't find anything about him. A Hermes sign placed next to it increases the sense of French connection. Strange...
(note: this is not the Napoleon Bonaparte Sally showed you a couple of weeks ago)

Il faut vraiment lever les yeux très haut pour découvrir cette statue au sommet d'un grand immeuble de King Street, mais mon oeil averti a flashé sur le bicorne. Est-ce Napoléon ? Et sinon, qui est-ce ? Même mon ami Norman, pourtant grand connaisseur de Sydney, n'a pu trouver de renseignements sur lui. Curieusement, une publicité pour Hermès placée juste à côté augmente le sentiment d'une "French connection". Bizarre autant qu'étrange...
(à noter : et il ne s'agit pas du Napoléon que Sally vous avait montré il y a une quinzaine de jours)

Can you see him up there? (if not, click to enlarge the photo)
Vous le voyez tout là-haut ? (si non, cliquez pour agrandir l'image)

Tuesday, June 12, 2007

Checking out the surf

Last weekend's storm left behind some pretty big waves so as soon as the bad weather abated, surfers were out there scouting the best spots. Four guys and a gal came here for an expert assessment. Warning, waves here may appear closer than they are: these guys were perfectly safe where they were.

La tempête de ce week-end a laissé derrière elle quelques belles vagues et dès que le mauvais temps s'est calmé les surfeurs étaient de sortie pour repérer les meilleurs spots. Ici quatre gars et une fille sont venus inspecter la situation. Attention, les vagues ici peuvent apparaître plus proches qu'elles ne sont en réalité : nos observateurs étaient parfaitement en sécurité là où ils étaient.

Monday, June 11, 2007


The sky is back to blue again and water is receeding. We were lucky that contrary to many others, our house was never affected by power shortages, floods or fallen trees. For more images of the flood, see my Family photos blog. Today is a public holiday - Queen's Birthday - so plenty of time to clean up.
Talking about Queen's birthday - it's Elizabeth II of course, since Australians are still her faithful subjects. The funny thing is, she was born on a 21st of April yet 'her' public holiday is always in June in NSW. Other Australian states have chosen various dates in May or June. That's a flexible birthday! Sally has all the reasons why: read about them here!

Le ciel est redevenu bleu et le niveau de l'eau descend. Nous avons eu de la chance : contrairement à beaucoup d'autres, notre maison n'a pas souffert d'inondation, de chute d'arbres ou de coupure d'électricité. Pour d'autres d'images de la crue, voir mon blog Photos de famille. Aujourd'hui est un jour férié - Anniversaire de la Reine - et les gens ont du temps pour travailler au nettoyage.
A propos de cet anniversaire, de quelle reine s'agit-il ? D'Elizabeth II Reine d'Angleterre bien sûr, dont les australiens sont toujours les fidèles sujets. Ce qu'il y a d'étonnant c'est qu'elle est née un 21 avril mais son 'anniversaire' tombe toujours un lundi de juin dans le NSW, et les autres états australiens ont chacun choisi une date en mai ou en juin pour ce jour férié. Voilà un anniversaire à géométrie variable ! C'est la même chose en Angleterre, où le choix d'un anniversaire officiel de la Reine distinct de la réalité de l'état-civil est apparemment destiné à profiter d'un temps plus clément pour les parades et défilés officiels. Mais ce qu'il y a d'intéressant c'est que Queen's Birthday est un jour férié en Australie, mais pas en Angleterre !
Sally a fait plein de recherches intéressantes sur le sujet, à lire (en anglais) ici.

Sunday, June 10, 2007

Coping in style

I spent most of the day riding my bike through my neighbourhood and taking pictures of the flood.

J'ai passé une bonne partie de la journée sur mon vélo à faire le tour du quartier et à prendre des photos des inondations.

Saturday, June 09, 2007

Rain rain and more rain

Pelting rain, strong winds, ferry services to Manly suspended, all beaches closed, a freighter running aground on the beach at Newcastle (see Julia's photos), flash floodings, cars floating around in carparks, flooded homes, felled trees and power lines acrossroads and railroad tracks, thousands of homes without electricity, and seven feared drowned when their cars were swept away by creeks gone wild... oh what a day has yesterday been! The Premier of NSW has declared the state of natural disaster for the regions of the Hunter valley and the Central Coast (where I live). See the Sydney Morning Herald's excellent photo gallery.
I was one the thousands of commuters who were left stranded in the city last night after our train line was cut by a landslide. I had already spent an hour on the train when we were advised that the train was not going any further. I turned back and made a second attempt to get home this morning. Trains, still inoperative, were replaced by bus services. This is what the freeway looked like this morning during a stop in between two squalls. I am glad to be home now because a new low is forecast to hit the coast at around 3 pm today...
Pluies diluviennes, vents violents, ferries pour Manly suspendus, toutes les plages fermées, un cargo jeté à la côte sur la plage de Newcastle (voir chez Julia), des ruisseaux transformés en torrents, des maisons inondées, des arbres et des lignes électriques tombés en travers des routes, des milliers de foyers sans électricité et sept morts dont les voitures ont été emportées par les crues... quelle journée nous avons eu hier. Le premier ministre du NSW a déclaré l'état de catastrophe naturelle pour les deux régions de la Hunter Valley et de la Central Coast (où j'habite). Regardez l'excellente galerie photo du Sydney Morning Herald.
J'ai fait partie des milliers de gens qui n'ont pas pu rentrer chez eux vendredi soir quand notre ligne de train a été coupée par des rochers tombés sur la voie. Nous avions déja roulé pendant une heure quand on nous a annoncé que le train n'irait pas plus loin. Je suis rentrée en ville et ai refait une tentative ce matin. Les trains, toujours bloqués, étaient remplacés par des bus. Voilà à quoi ressemblait l'autoroute ce matin durant une éclaircie. Je suis heureuse d'être rentrée chez moi car on annonce une nouvelle dépression sur les côtes vers 15h cet après-midi.

Friday, June 08, 2007

Recess / Recreation

I meant to continue on the theme of religions today but alas - so much to write, so little time... Will have to wait till the weekend, so I'll call for a recess.
As soon as you leave the CBD (city business district), most Sydney schools have large grounds for children to run and play at recess. How I envy them: school playgrounds in France are generally small courtyards with four or five plane trees, full stop. Photo taken on Tuesday morning at the school near my home. Couldn't have taken it today, the weather is dreadful.

J'aurais aimé continuer sur le thème d'hier, mais il y a tant à écrire et si peu de temps. Ca devra attendre le week-end. Alors je déclare que c'est l'heure de la récréation.
Sauf dans le coeur du centre ville, toutes les écoles de Sydney ont de vrais espaces verts où les enfants peuvent courir à la récré. Quelle différence avec les cours d'école goudronnées de mon enfance, avec leur quatre ou cinq platanes ou maronniers, ça me fait rêver ! (photo prise mardi matin à l'école de mon quartier. Je n'aurais pas pu la prendre aujourd'hui, il pleut des trombes !)

Late evening update: the weather is worse than dreadful; it's a real catastrophy. Pounding rains have flooded the area where I live, the train line was cut by a landslide and I am stranded in the city for the night. Will try to make it home tomorrow morning. Have a look at this fantastic photo gallery of the storm published by the Sydney Morning Herald.

Mise à jour vendredi soir: Il pleut des trombes oui, au point que la région où j'habite a souffert de graves inondations. La ligne de train que je devais prendre pour rentrer chez moi a été coupée par des rochers tombés sur la voie, je suis contrainte de passer la nuit en ville. Je réessayerai de rentrer chez moi demain matin. Voir les magnifiques photos de la tempête publiées par le Sydney Morning Herald.

Thursday, June 07, 2007

The Atheist Manifesto, religions deconstructed

Last Thursday I attended a conference at the Alliance Française de Sydney by French writer and philosopher Michel Onfray. He spoke about one of his latest books, The Atheist Manifesto: the case against Christianity, Judaism and Islam, recently translated into English.

Michel Onfray, a vibrant man in his late forties dressed all in black as suits a French intellectual, is a prolific author of over 40 books who lives in Paris and teaches philosophy at the Free University of Caen, in Normandy. He's such a well known figure in France I wouldn't have missed a chance to listen to him. presents the book in the following terms: "This tightly argued, hugely controversial work convincingly demonstrates how the world's three major monotheistic religions -Christianity, Judaism, and Islam- have attempted to suppress knowledge, science, pleasure and desire, often condemning nonbelievers to death. If Nietzsche proclaimed the "Death of God," Onfray starts from the premise that not only is God still very much alive, but increasingly controlled by fundamentalists who pose a danger to the human race. Documenting the ravages caused by religious intolerance over the centuries, the author makes a strong case against the three religions for demanding faith, belief, obedience and submission, and for extolling the "next life" at the expense of the here and now. A groundbreaking and explosive questioning the role of the world's dominant religions. "
In his speech, Michel Onfray explained that his work was about deconstructing religions, i.e. finding out how they had been constructed, much in the way you take out each part of a Meccano set to retrace the building process. Involving extensive research in archeology and history, his work aims at replacing beliefs and faith by facts and knowledge.
Can I say I enjoyed the evening tremendously? Much of what he said appeared to me to be plain common sense backed up by serious methodology. More about this tomorrow.
Note: Michel Onfray also spoke at the Sydney's Writers Festival : read more about it here.

Jeudi dernier je suis allée à l'Alliance Française de Sydney écouter le bouillant et célèbre philosophe et écrivain français Michel Onfray. La quarantaine inspirée, habillé tout de noir comme il sied à un intellectuel français, cet auteur prolifique (plus de quarante livres à son actif) venait parler de son Traité d'Athéologie, récemment traduit en anglais. Je n'allais pas rater ça !
Son site présente le livre en ces termes :" Les trois monothéismes, animés par une même pulsion de mort généalogique, partagent une série de mépris identiques : haine de la raison et de l'intelligence ; haine de la liberté ; haine de tous les livres au nom d'un seul ; haine de la vie ; haine de la sexualité, des femmes et du plaisir ; haine du féminin ; haine des corps, des désirs, des pulsions. En lieu et place de tout cela, judaïsme, christianisme et islam défendent : la foi et la croyance, l'obéissance et la soumission, le goût de la mort et la passion de l'au-delà, l'ange asexué et la chasteté, la virginité et la fidélité monogamique, l'épouse et la mère, l'âme et l'esprit. Autant dire la vie crucifiée et le néant célébré... "
Notre époque, ajoute Michel Onfray, voit le retour de Dieu dans tout ce qu'il a de plus dangereux, d'où l'urgence selon lui d'un athéisme argumenté, construit, solide et militant.
Dans sa courte conférence il nous a expliqué que l'objet de son travail avait été la déconstruction des trois grandes religions monothéistes, judaîsme, christianisme et islam, en remplaçant systématiquement foi et croyances par une démarche scientifique étayée par de sérieuses recherches en archéologie et en histoire.
Puis-je dire que j'ai beaucoup apprécié la soirée ? Beaucoup de ce qu'il a dit ne m'a semblé relever que du simple bon sens doublé d'un solide étayage scientifique. Je continue sur ce sujet demain...

Wednesday, June 06, 2007

Black people on the red earth

The Aboriginal flag was flown over Sydney's Town Hall this week to celebrate Reconciliation Week. Red, black, yellow, this flag symbolises the black people on the red earth under the yellow sun. A very powerful image I believe.
This year, activists chose to draw public attention on the appalling difference in life expectancy between Aborigines and other Australians : At age 56 for males and 65 for females, Aboriginal life expectancy is around 17 years lower than that of other Australians. The Aboriginal infant mortality rate is 2.5 times that of the rest of Australia, with the rate in the Northern Territory four times the national average (source: Australian Department of Health). Poor socio-economic conditions and difficulty in access to health care for remote communities are to blame. More on Aboriginal history on Sally's excellent post about Sorry Day. Much remains to be done in the way Australia treats its indigenous people.

Ces jours-ci le drapeau aborigène a flotté sur le toit de l'Hôtel de Ville de Sydney pour fêter la Semaine de la Réconciliation. Rouge, noir, jaune, ce drapeau que je trouve magnifique symbolise le peuple noir sur la terre rouge sous le soleil jaune.
Cette année les manifestants ont choisi d'attirer l'attention du public sur la différence effarante d'espérance de vie entre les Aborigènes et les autres australiens : de 56 ans pour les hommes et 65 pour les femmes, l'espérance de vie des Aborigènes est en moyenne de 17 ans inférieure celle du reste de la population. La mortalité à la naissance est 2 fois et demie plus élevée chez les aborigènes et dans le Territoire du Nord elle est même quatre fois plus élevée que chez le reste de la population (source : Ministère de la santé australien). Les causes en sont bien sûr les mauvaises conditions socio-économiques et le problème d'accès aux services de santé pour les communautés reculées. Pour en savoir plus sur l'histoire aborigène, voir l'excellent post de Sally sur Sorry Day. Il reste tant à faire pour améliorer les relations que l'Australie entretient avec son peuple premier...

Roof of Sydney's Town Hall (detail)
Toit de l'Hotel de Ville de Sydney (détail)

Tuesday, June 05, 2007

Do not trust this man

Do you think this guy has a lovely smile? Don't be fooled, he's a nasty ;-)
He's a City Ranger and he's the one who will write you a ticket if you park in the wrong spot!

Ne vous fiez pas à son bon sourire, ce jeune homme est un "méchant" : c'est un City Ranger et c'est lui qui vous mettra un PV si vous êtes mal garé ! L'équivalent de nos pervenches ou de nos aubergines en quelque sorte... Moralité : ne pas confondre les rangers des villes et les rangers des parcs nationaux qui, eux, sont là pour protéger l'environnement !

Monday, June 04, 2007

An unusual pet

As a rule, dogs are not allowed on Sydney beaches. However the northern end of Shelly beach is a dog beach where you can take your pet for a walk - provided you pick up after him. On Sunday I made an unusual encounter there. He is called Stinks and loves to bury his head in the sand. He was fun to watch! Want to know what animal that is ? Click here. This very active animal loves exploring, with more curiosity than common sense: he is very good at getting into holes in walls, doors, cupboards, or in or behind household appliances such as dishwashers, fans and other dangerous items which will get him into all sorts of trouble. Also this distant cousin of the polecat has a fairly strong body odor. This exclusively carnivorous animal can be quite nippy as a kit but properly trained should rarely bite the human hand, and being very playful, is (I have read) really fun to have around. Would you enjoy having one as a pet ?

En général les chiens sont interdits sur les plages de Sydney mais la partie nord de Shelly Beach est une plage à chiens, où vous pourrez promener votre animal - à condition de ramasser ses besoins. Dimanche j'y ai fait une drôle de rencontre : il s'appelle Stinks et adore enfoncer son nez dans le sable. Savez-vous ce que c'est ? Pour le savoir, cliquer ici. Faisant preuve de plus de curiosité que de bon sens, cet animal adore farfouiller et explorer, ce qui l'entraine parfois dans des recoins inaccessibles dont on a du mal à le sortir (trous dans les murs, les portes, les placards, gaines, gouttières, ventilateurs etc). Par ailleurs ce cousin du putois a une odeur corporelle assez forte. Enfin ce carnivore adore mordiller, et l'animal doit être bien dressé pour ne pas décourager son maitre par ses morsures. Moyennant ces précautions, c'est un animal joueur et très amusant ! Ca vous tenterait comme petit compagnon ? vv

Sunday, June 03, 2007

Home and Garden

My friends J. and Emma are currently house sitting a place in the suburb of Rosebery which I visited on Sunday. Very trendy and sure to impress, it could readily feature in a Home and Garden magazine. But Emma says the house is crammed with stupid details that demonstrate a focus on showing-off rather than comfort of living. Despite these drawbacks, could you picture yourself living there?

Mes amis J. et Emma gardent actuellement une maison d'amis d'amis dans le quartier de Rosebery, et dimanche je suis allée leur rendre visite. Complètement tendance et très haut de gamme, voilà une maison qu'on dirait tout droit sortie d'un magazine Maison et Jardin. Mais Emma dit que le lieu est froid, impersonnel et plein de détails imbéciles qui démontrent le souci de paraître plutot que celui du vrai confort de vie. Malgré ça, ça vous dirait d'habiter là ?

Saturday, June 02, 2007

View from my bedroom #2

Thank you all for your many kind comments yesterday. Congratulations to Kristi for her critical thinking when she wrote "Let me understand (...) looking at your other photos I understood you lived in a more rural seaside area." Here's my double life exposed! Yes Kristi, my photo yesterday was a view from my bedroom but I only stay there two days a week when I come to work in the city. My main residence is on the north coast in one of Sydney's extended suburbs. So today is a view from my other bedroom, at home. I live in a house and over the wall that separates the garden from the street I can see.... this. Fun, eh? The explanation comes with the second photo below, taken from the street. I live in a leafy suburb and the service station across from our place put up some christmas decorations eighteen months ago... which they never took down! The neon sign under the coconut tree says Merry Christmas and Happy New Year!

Merci à tous pour vos commentaires d'hier qui m'ont fait très plaisir. Bravo à la perspicace Kristi qui a écrit "Je ne comprends pas (...) j'avais cru comprendre d'après tes autres photos que tu vivais dans un environnement rural au bord de la mer". Voilà ma double vie révélée. Ma photo d'hier a bien été prise depuis le balcon de ma chambre mais je ne dors là que deux nuits par semaine, quand je viens travailler en ville. Le reste du temps, je vis sur la côte nord dans la grande banlieue de Sydney. Voilà donc aujourd'hui la vue que j'ai depuis ma chambre ici. J'habite dans une maison et au-dessus du mur qui sépare le jardin de la rue, je vois...ça. Marrant, hein ? L'explication se trouve dans la photo ci-dessous, prise depuis la rue. Je vis dans un quartier très vert et la station service en face de chez nous a monté des décorations de Noël il y a dix-huit mois... et ne les a jamais enlevées. Le néon en dessous du cocotier orange dit Joyeux Noël et Bonne Année !

Friday, June 01, 2007

From my balcony

June 1st Theme Day is View from your bedroom. I took this photo from my balcony on the fifth floor a few months ago. There had been a huge storm all afternoon with deep black skies and driving rain but just before the end of the day the sun pulled out of nowhere and striked an incredible flash of gold - I grabbed my camera and rushed out to the balcony, bingo ! This building, a 4 star hotel - the Four Points by Sheraton Darling Harbour - is usually a sparkling white but on that day it turned to gold! Neither contrast or saturation were pushed on this photo, it's all nature's work.
PS - Can you spot my magic wand in the scenery?

1er juin, le Thème du Mois est "vue depuis votre chambre". J'ai pris cette photo il y a quelques mois depuis mon balcon au 5ème étage. Tout l'après-midi, un énorme orage nous avait noyés sous un ciel d'encre et une pluie torrentielle. Et puis juste avant de se coucher, le soleil s'est extrait des nuées pour nous jouer ses adieux avec emportement, ors, drames et trémolos. J'ai saisi mon appareil et foncé sur le balcon, jackpot ! L'immeuble voisin, normalement d'un blanc éblouissant, a tourné à l'or pendant quelques minutes. C'est un hôtel 4 étoiles, le Four Points by Sheraton Darling Harbour. Je n'ai poussé ni le contraste ni la saturation sur cette photo, elle est entièrement naturelle.
PS - retrouverez-vous ma baguette magique dans le paysage ?

View other participating entries around the world / les autres participants :
Seattle (WA), USA - Manila, Philippines - Albuquerque (NM), USA - Singapore, Singapore - Toruń, Poland - Baton Rouge (LA), USA - Seoul, Korea - Saint Paul (MN), USA - Vantaa, Finland - Madison (WI), USA - Saarbrücken, Germany - Cleveland (OH), USA - Chicago (IL), USA - Cottage Grove (MN), USA - Omaha (NE), USA - Bellefonte (PA), USA - Melbourne, Australia - Stockholm, Sweden - Grenoble, France - Lubbock (TX), USA - Boston (MA), USA - Arradon, France - Hyde, UK - Joplin (MO), USA - Kyoto, Japan - Tokyo, Japan - Kansas City (MO), USA - Naples (FL), USA - Tuzla, Bosnia and Herzegovina - Manila, Philippines - Sydney, Australia - Stavanger, Norway - Bucaramanga (Santander), Colombia - London, UK - Chandler (AZ), USA - Nelson, New Zealand - Singapore, Singapore - Hamburg, Germany - Sydney, Australia - Tenerife, Spain - Moscow, Russia - Lyon, France - Kuala Lumpur, Malaysia - Villigen, Switzerland - Anderson (SC), USA - Oslo, Norway - Evry, France - Hayle, UK - Mumbai, India - Kitakami, Japan - Wassenaar (ZH), Netherlands - Menton, France - Monte Carlo, Monaco - Los Angeles (CA), USA - Cypress (TX), USA - La Antigua, Guatemala - Paderborn, Germany - San Diego (CA), USA - Ampang (Selangor), Malaysia - Madrid, Spain - Lyon, France - Selma (AL), USA - Shanghai, China - Baziège, France - Cologne (NRW), Germany - North Bay (ON), Canada - Rotterdam, Netherlands - Stayton (OR), USA - Sharon (CT), USA - Austin (TX), USA - Hong Kong, China - Trier, Germany - Joensuu, Finland - Paris, France - Greenville (SC), USA - Wailea (HI), USA - Budapest, Hungary - Cork, Ireland - Bastia, France - Vancouver, Canada - Brookville (OH), USA - Jakarta, Indonesia - Mainz, Germany - Minneapolis (MN), USA