Saturday, February 03, 2007

Feeling lonely, madame?


Alone at dusk in this empty street. She's just one block away from Oxford Street, a meeting place if there ever was one, but here... where's everybody? Is she scared? No. Lonely? Yes in a way, no not really. She strolls around with no other purpose than to open herself to the sights of the city sinking into the night. Her camera keeps her company. It's her purpose, her spirit, her soul. And when around the corner dusk turns to an unexpected purple and green, she's delighted with the gift. Without knowing it, this is what she'd been waiting for. This empty street at night made her day.

Elle marche le soir dans une rue vide. A deux pas d'Oxford Street, haut lieu des rencontres s'il en fut. Mais ici, personne. A-t-elle peur ? Non. Se sent-elle seule ? Oui vaguement, non pas vraiment. Elle déambule sans autre but que de s'ouvrir à cette ville qui s'enfonce dans la nuit. Son appareil photo lui tient compagnie, c'est son oeil, sa vie, son âme. Et quand au détour d'un immeuble le soir gris tourne au violet et au vert d'une manière totalement inattendue, elle est ravie. Elle a reçu ce qu'elle attendait. Cette rue vide, de nuit, lui a donné sa joie du jour.

13 comments:

Cergie said...

C'est tout à fait ça, cette quête et ce cadeau
Etre à l'affut de ce cadeau et savoir le voir et le recevoir
Certains font de belles photos composées, disposent les objets et font poser des personnages
D'autres comme toi peignent la vie telle qu'elle s'offre à eux
Comme toi, en partant de la maison je ne sais jamais quelle moisson je vais ramener
Si, parfois tout de même, j'ai repéré quelque chose et j'attends que ce soit en de meilleures conditions
Tiens, j'avais photographié cet automne des volets scellés en position ouverte par une vigne vierge superbe. En levant les yeux hier j'ai vu qu'on est entrain de rénover la façade et que les volets étaient fermés. Tu vois, je ne m'y attendais pas : la vigne vierge a été rabattue au sol !
De cette surprise je reviendrai sans doute prendre une photo quand il fera beau (hier il y avait un de ces brouillards !)

Je suis contente d'avoir immortalisé le dernier automne d'ici longtemps de la vigne vierge

hpy said...

Voici une photo et des paroles qui m'inspirent. Je pense que j'écrirai quelque chose sur les pas du touriste photographe le jour où j'aurai une photo adéquate.

edwin s said...

she found a beauty, she did. did she stop for a cappucino perchance?

Reflex said...

Ca démontre que parfois il est bon d'attendre, prendre son temps, les petites joies font de grands bonheurs :) Joli jeu de lumière :)

zannnie said...

Very special colours, i love that light lavender/lilac or pale blue against the white....very nice photo lighting that you've captured!!

Adamantine said...

Tu as su parfaitement mettre ne mots ces heureux hasards impromptus, ceux qui nous réjouissent alors qu'on ne les éspérait pas!

Imparfait présent said...

Toujours autant de poésie dans tes textes d'accompagnement... toujours..

Olivier said...

nous sommes tous d'etranges promeneurs, les gens nous regardent bizzarement avec notre appareil à la main. Et puis comme toi ce soir là, on a le bonheur de trouver la lumiere, la couleur et le sujet...et puis voila on a oublie de remettre des piles, il y a plus de place sur la carte memoire, et on se maudit (je dis pas cela, parceque cela m'est arrive hier soir ;o) )
Belle photo et beau texte nathalie.
Tu avais raison hier, la statue avait bien rendez vous avec la lune, notre muse a tous.

Bill said...

It is funny what you find when you relax a bit, and just wander.

chamamy said...

Une belle étincelle dans ton œil et un cadeau pour nous :)

photowannabe said...

There is a difference between being alone and lonely. Very nice way of explaining the emotions of the day and your color tones were a real serendipity.

Gerald England said...

very dramatic description

Lachezar said...

Gorgeous!
Bring some more!