Thursday, March 15, 2007

In Guatemala today


Have you ever visited Guatemala? With dramatic mountains, a strong local culture and vivid traditions, it's one of the most scenic countries of Central America. The old village of La Antigua is a must see (please visit La Antigua Daily Photo by Rudy!). I visited the place many years ago, when tourists were fewer than today and the only eateries were "cantinas" serving local dishes only. In one of them on the market square, I chose Chiles Rellenos on the very basic menu: stuffed capsicums, or so I thought. They turned out to be red hot peppers: At the first bite I turned red hot myself and almost choked to death. Then, slowly recovering but still damned hungry, I figured I'd be right if I left the red pepper alone and ate only the stuffing. Second bite - and second cataclysmic experience : the dish was actually hot peppers stuffed with hot peppers. What a nightmare : I was starving but couldn't eat! My worst eating experience ever ! Why am I telling you this story? Because it came to my mind yesterday as I drove past this church... which isn't a church and isn't located in Guatemala at all: it's the town hall of Ku-ring-gai, a suburb north of Sydney. How come this suburb with an Aboriginal name has a town hall of Spanish colonial style remains a great mystery to me but I love it !
"Your worst eating experience" was the theme for today's monthly essay by French expatriates (see list of other participants below)

Connaissez-vous le Guatemala ? Avec ses magnifiques paysages de montagne et ses fortes traditions culturelles, c'est l'un des pays les plus spectaculaires d'Amérique centrale. Le village de La Antigua, avec son marché très coloré, est magnifique (visitez Antigua Daily Photo de Rudy !) J'y suis allée il y de nombreuses années, quand le tourisme n'était pas aussi développé qu'aujourd'hui, et que les seuls endroits où manger étaient les très basiques "cantinas" locales. Dans l'une d'entre elles, à l'ombre des arcades de la place du marché, j'ai choisi sur la courte carte un plat de Chiles Rellenos, ce que je croyais être des poivrons farcis. Erreur, c'étaient de gros piments farcis : à la première bouchée je suis devenue rouge comme mes piments, j'ai cru mourir. Petit à petit reprenant contenance et toujours aussi affamée, j'ai laissé de côté le piment autour pour ne manger que la farce... et deuxième cataclysme ! J'avais choisi des piments farcis... au piment! J'en garde le souvenir vif et dépité d'une jeune touriste affamée mais contrainte de laisser son assiette pleine : mon plus mauvais souvenir culinaire ! J'ai repensé à cette mésaventure hier en passant hier devant cette église guatemaltèque... qui n'en est pas une : c'est l'hôtel de ville de Ku-ring-gai, dans la banlieue nord de Sydney. Pourquoi cette commune au nom aborigene a-t-elle une mairie d'architecture coloniale espagnole ? Aucune idée, mais je l'adore !

Ce récit est une réponse au thème 'Votre pire expérience culinaire' proposé comme
'Rédac' du mois' a des expatriés francophones. Allez voir ce que les autres ont à raconter !

15 comments:

Rudy said...

Nathalie, thanks for the link and invitation to visit La Antigua Guatemala Daily Photo. How funny that I have a photo of a church with Spanish Architecture just yesterday, March 13th (although it seems you are already living in tomorrow) which was founded in 1689, perhaps a bit earlier than your church shown here, right?

hpy said...

C'est vrai, il faut y aller doucement avec des piments si on n'en a pas l'habitude. J'ai eu le tort de me lécher les doigts un jour après en avoir coupés pour une préparation - et déjà ça, c'était fort. Alors, une bouchée entière!

Anonymous said...

Au feu !!!!! Moi c'etait aux USA, a MaisonRouge, où l'orch. de Paris était en tournée. Le premier car des choristes s'etant bien brulé le palais avec les "cornichons" posés sur les tables du restaurant, a cru drole d'en offrir au 2eme autocar de choristes..." ils sont délicieux" HA misere! Au feu au feu . des piments Forts C'etait AFFREUX
Mam

Marguerite said...

C'est sur que la cuisine du Guatemala change de celle de l'Australie !
Mais tu as tout de même bien de la chance d'avoir exploré tous ces pays
Manger du piment détruit à la longue certaines papilles gustatives et c'est ainsi qu'on ne sent plus ce goût mais il suffit d'arrêter pendant quelques temps pour que la sensibilité revienne

alice said...

Alors, moi j'ai bien aimé la crêpe hongroise de Jean-Marc mais je suis un peu déçue, car beaucoup de liens n'aboutissent pas...Sinon, personnellement, la langue de boeuf de la cantine restera toujours un grand souvenir.

Nathalie said...

J'aurais du preciser, Alice, que les autres ne posteront qu'a midi le 15 mars, et certains, qui sont aux USA, meme plus tard.
Il vaudra mieux reessayer tous les liens le 16 mars...

Olivier said...

bonne anecdote ;o)) elle est tres belle cette eglise, en effet il y a un coté amerique du sud dans son architecture. c'est vrai que comme alice, l'experience de la langue de boeuf à la cantine reste un tres mauvais souvenir de repas

Laurent said...

des piments farcis aux piments... il faut oser vendre cette arme très dangereuse ! :-) Lorsque le piment ne vous atteint pas, la farce se charge de vous achever :-)

Isabelle said...

Wouah ! Là, je reste pantoise.

Maxime said...

Une partie de ma famille vit au Guatemala, et ... j'adore les piments, mais comme toutes les bonnes choses, sans en abuser. Là, il semblerait que tu y sois allé un peu fort pour une première expérience !

annulla said...

Great image, hilarious story.

Blather From Brooklyn

Bluelulie said...

Comme Laurent, des piments aux piments, mais il faut etre fous!!
J'en aurais crache du feu et toutes les larmes de mon corps...
Sacre experience que la tienne :)

Roger said...

The Kuring-gai Town Hall was actually built in the 1920s as a church, the Church of the Sacred Heart. My parents lived in the parish for some years in the ealy 1960s and my sister made her First Communion there.

Even in those days the church was very difficult to get to, being cut off by the heavy traffic on the Highway and with very little parking space of its own. It's not very big inside, and in the mid 1980s the parish sold it to Kuring-gai Council and bult a lager, modern church in a more convenient spot.

Nathalie said...

Rudy, my pleasure !

Alice et Olivier, je ne me souviens pas de langue de boeuf à la cantine, j'ai dû avoir de la chance. Mais pour dire la vérité je n'y mangeais que rarement, car j'avais la chance d'avoir une maman qui ne travaillait pas et qui nous reprenait à déjeuner. Aller à la cantine, c'était la vraie punition. Moi mon plus mauvais souvenir de cantine c'était les betteraves.

Concernant le piment, je vois que vous êtes un certain nombre à ne pas mieux les supporter que moi.

Nathalie said...

ROGER, special thanks to you for bringing in some personal info regarding the Ku-ring-gai town hall. So it was a church originally ! That makes sense !